Améliorer son confort thermique à moindre coût : c’est possible

Le confort thermique est un luxe auquel aspire chaque occupant d’une maison. Avoir un confort thermique, c’est profiter d’une température optimale en toute saisons. L’acquisition de ce confort passe par différentes étapes qui consistent à installer des accessoires relatifs à la gestion de la température. Parmi ces opérations, on peut citer les travaux d’isolation, l’installation d’appareils de chauffage et de climatisation. Le souci qui fait obstacle auprès des consommateurs est généralement lié au budget. Cependant, des mesures peuvent permettre à chaque foyer de concrétiser les travaux, quelles que soient leurs possibilités.

La rénovation énergétique

La rénovation énergétique est l’ensemble des travaux qui tendent à diminuer la consommation énergétique au sein d’un bâtiment. Elle concerne généralement les travaux d’isolation, le chauffage, l’installation de système de climatisation et de ventilation. Le but de cette opération est de permettre aux occupants de la maison de bénéficier de tous les avantages en matière de confort thermique, tout en déboursant le minimum d’argent possible.

Les travaux d’isolation

Les travaux d’isolation sont l’ensemble des opérations permettant d’isoler une maison et de réguler la température intérieure. C’est également un moyen de protéger l’intérieur des perturbations venant de l’extérieur, à l’instar des bruits. L’isolation consiste à renforcer les parois des murs ou du toit avec du matériau isolant. Sa réussite permet de limiter l’utilisation d’appareils consommant beaucoup d’énergie.

Le chauffage

Le chauffage est une installation permettant de réchauffer l’intérieur d’une maison en période de grands froids. Toutefois, l’utilisation d’un système de chauffage a un coût, que ce soit sur le plan écologique que sur la facture d’électricité. En effet, les chauffages au bois génèrent des gaz nocifs à l’instar du dioxyde de carbone, tandis que le chauffage électrique consomme énormément d’électricité. Il est donc nécessaire d’opter pour une solution moins polluante et plus économique comme les chauffages fonctionnant à l’énergie solaire.

La climatisation

À l’inverse du chauffage, la climatisation permet de rafraîchir l’intérieur de la maison lors des saisons chaudes. Les climatiseurs et les appareils de ventilation sont les dispositifs les plus courants auxquels nous avons accès. Comme les appareils de chauffage, ces dispositifs consomment énormément d’énergie. Opter pour une installation moins onéreuse est la seule issue pour profiter d’un confort à moindre coût.

Les normes écologiques

Ces derniers temps, l’écologie est au centre de toutes les attentions. La consommation énergétique n’en est pas moins concernée, puisque des mesures gouvernementales imposent désormais des normes sur les installations domestiques. Chaque habitation doit pour cela se soumettre à des conditions relatives à l’écologie. La construction en elle-même doit se conformer à des normes bien précises, tandis que les appareils de chauffages ou de climatisation sont tenus de s’alimenter par le biais de l’énergie renouvelable.

Les aides financières

Face au coût des travaux, qui peut s’avérer important, l’État procure aux citoyens des primes de rénovation afin de faciliter et d’encourager la réalisation des travaux de rénovation énergétique. Des aides financières sont proposées selon les travaux réalisés.

    • Le bonus de sortie de passoire

C’est une prime accordée à un propriétaire ayant réalisé des travaux d’amélioration de la performance thermique de sa maison.

    • Le bonus bâtiment basse consommation

Il est accordé lorsque la maison en question atteint les normes de consommation requises.

    • Le forfait rénovation globale

C’est une subvention accordée à un foyer dont le revenu se situe à un seuil intermédiaire ; elle vise à encourager le propriétaire à effectuer le plus d’améliorations possible.

    • Le forfait assistance à maîtrise d’ouvrage

Cette subvention est accordée à ceux qui souhaitent se faire accompagner lors de la réalisation des travaux.

Les conditions d’accès à la prime

Chaque citoyen peut bénéficier de la prime de rénovation. Cependant, l’acquisition de celle-ci est soumis à des conditions selon la situation. Les travaux doivent être réalisés par des entreprises labellisées RGE. Le montant des subventions dépend du revenu du bénéficiaire et de la nature des travaux effectués. Le client doit préalablement établir un devis des travaux et soumettre un dossier de candidature sur un site dédié à la prime de rénovation.

Panneaux Solaires

Un investissement rentable grâce aux subventions. Faites le test

  • Jusqu'à 70% d'économies sur vos factures d'énergie
  • Jusqu'à 2 500€ d'aides de l'État
    Nouveau
  • Record de rentabilité prévu pour 2022

Autres articles sur le même sujet

aides à la rénovation de l'habitat

FAQ sur l’ANAH

L’énergie est une ressource qui mérite d’être préservée et exploitée à bon escient. Afin d’aider au mieux les citoyens à adopter cette démarche écologique, l’État

Lire »