Quelles aides financières pour rénover une cuisine ?

La cuisine est une pièce indispensable dans une maison, cependant, sa rénovation occasionne souvent des travaux coûteux. En effet, la rénovation d’une cuisine reste l’une des plus chères dans une habitation, quel que soit le type de travaux. Toutefois, sachez que vous avez la possibilité de bénéficier d’aides financières de la part de l’État sous certaines conditions. Ces aides peuvent concerner une réduction de l’impôt ou une subvention. Ainsi, pour mener à bien le projet de rénovation de votre cuisine, voici les différentes aides financières dont vous pourrez bénéficier.

La réduction des taux du TVA

Toute personne sollicitant les services d’un professionnel (personnes ou société) pour la réalisation des travaux d’un logement (résidence principale ou secondaire) peut bénéficier de ce taux réduit du TVA. En effet, pour pouvoir en bénéficier (TVA réduit à 10 % ou TVA intermédiaire) les travaux doivent concerner :
– l’aménagement ;
– l’entretien ;
– l’amélioration de votre logement principal ou secondaire, achevé depuis plus de deux ans dont vous êtes propriétaire, locataire ou occupant.
Sachez que cette réduction du taux du TVA concerne les travaux et équipements facturés par une entreprise, seule la pose effectuée par un professionnel vous permettra de bénéficier du TVA à taux réduit.
Par ailleurs, ce TVA à taux réduit ne concerne pas les travaux pour la réalisation d’une construction neuve. De ce fait, le taux à 10 % est exclu des travaux qui, sur deux ans :
– ont pour but une addition de construction ou une surélévation du bâtiment ;
– vont augmenter (plus de 10 %) la surface de plancher des locaux ;
– rendent à l’état neuf plus de la moitié du gros œuvre comme la fondation.
Le TVA à 5,5 % est réservé aux travaux de rénovation énergétique. Bref, cette réduction du taux du TVA est un excellent moyen pour vous aider à mener à bien votre projet tout en économisant de l’argent.

Les subventions de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) et la prime pour l’amélioration de l’habitat

À part la réduction du taux de la TVA, vous pouvez bénéficier d’une subvention en fonction des travaux que vous souhaitez effectuer. En effet, l’ANAH peut prendre en charge entre 20 à 50 % des travaux qui participent à une amélioration notable de l’habitation, notamment en matière d’économie d’énergie. Les conditions sont les suivantes :
– les travaux envisagés pour votre cuisine doivent être réalisés par des professionnels spécialisés ;
– l’habitat a été construit depuis au moins 15 ans ;
– seules les extensions inférieures à 14 m2 et les tâches lourdes pour réaménager un logement sont couvertes par ces subventions (toiture, gros œuvre, etc.) ;
– les travaux d’accessibilité ou d’améliorations comme : l’ascenseur, la ventilation, le chauffage ou l’isolation.
Ainsi, le but de cette subvention est l’amélioration de votre confort thermique et de vos performances énergétiques. À noter que ce sont des subventions qui répondent à un barème régional à montant fixe ou variable selon l’ampleur des travaux. En résumé, les propriétaires occupants ont une prise en charge du chantier variant de 20 à 50 %. Tandis que les propriétaires bailleurs obtiennent un financement de 20 à 30 % en moyenne en fonction de la localisation, de la superficie du logement et du montant prévu des loyers.
La prime pour l’amélioration de l’habitat a été mise en place par la Direction départementale de l’Équipement. Cette prime est attribuée aux propriétaires occupant leur résidence principale (achevée depuis plus de 20 ans). Autrement dit, vous devez être propriétaire de votre résidence principale et vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond. Cette aide financière concerne tous les secteurs capables de vous permettre une économie d’énergie et un gain de confort comme : l’électricité, la ventilation et plomberie, etc. Sachez que cette prime concerne également les travaux d’accessibilité et d’adaptation pour les personnes souffrant d’un handicap ou à mobilité réduite. La prime pour l’amélioration de l’habitat représente un pourcentage du montant des travaux Tout Taxe Comprise et elle est versée après l’achèvement des travaux.