Installation de panneaux solaires hybrides : quelle prime ?

Actuellement, l’installation de panneaux solaires sur les toits d’habitation est devenue une pratique très courante. En effet, les panneaux solaires constituent une solution des plus efficaces pour auto-consommer l’électricité.

Il est fort possible que certaines personnes ne connaissent pas encore que la pose de ces dispositifs génère des primes en faveur des utilisateurs. Dans le cas des panneaux hybrides, qu’en-est-il de la prime relative à ces derniers ?

Les panneaux solaires

Il s’agit d’un système de captage de l’énergie solaire fonctionnant comme un générateur électrique de courant continu.

En principe, les panneaux sont de forme parallélépipédique rectangle, de consistance rigide et de structure mince.

Types

Ils se déclinent en quatre (04) types dont :

    • Les panneaux solaires thermiques qui produisent de l’eau chaude sanitaire et alimentent le système de chauffage ;
    • Les panneaux solaires photovoltaïques qui créent de l’énergie électrique ;
    • Les panneaux solaires aérovoltaïques qui récupèrent l’air chaud issu de la chaleur solaire pour le transformer en énergie thermodynamique ;
    • Les panneaux solaires hybrides qui combinent les systèmes thermique et photovoltaïque. Ce dernier type est la solution d’indépendance énergétique idéale.

Modèles

Les modèles que l’on retrouve sur le marché sont principalement composés des :

    • Panneaux solaires en silicium cristallin (monocristallin) ;
    • Panneaux solaires en silicium cristallin (polycristallin) ;
    • Panneaux solaires en silicium amorphe.

Les panneaux solaires hybrides

Fonctionnement

Ces dispositifs allient à la fois la production d’électricité et la production de chaleur dans un même module via l’énergie solaire. Son plus gros avantage est qu’il réduit l’encombrement de plusieurs systèmes. Il y aura alors un gain d’espace par la superposition des deux types de panneaux. Normalement, le dispositif photovoltaïque est placé au-dessus et le panneau thermique en sous-face.

Lors du fonctionnement du dispositif hybride, le panneau solaire thermique refroidit le panneau solaire photovoltaïque.

Types

Ils se divisent en deux catégories, à savoir :

    • Les panneaux solaires hybrides aérovoltaïques ;
    • Les panneaux solaires hybrides hydrauliques.

Avantages

Adopter ce duo gagnant présente de multiples avantages comme :

    • La double performance en termes de rendement ;
    • La prolongation de la durée de vie ;
    • Le rendement électrique stable ;
    • La préservation de l’environnement.

Installation

Pour la mise en place des panneaux solaires hybrides, il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels du métier.

Ils peuvent-être :

    • Fixés au niveau de la toiture ;
    • Intégrés à la structure directe bâtie du bâtiment ;
    • Posés au sol.

Les primes

L’installation des panneaux solaires est financée par l’État, enfin du moins en partie, connu sous le terme de primes. Cette stratégie a été élaborée afin de sensibiliser la population à recourir aux énergies renouvelables.

Le montant des primes varient en fonction du type de dispositifs installés.

    • Pour le chauffe-eau solaire : 3 000 à 4 000 euros ;
    • Pour le chauffe-eau thermodynamique : 800 à 1 200 euros ;
    • Pour le chauffe-eau combiné : 6 500 à 8 000 euros ;

Dans le cas des panneaux hybrides, les primes sont réparties comme suit :

1- Pour un système aérovoltaïque

    • La surface subventionnée se situe jusqu’à 20 mètres carrés ;
    • Le montant du crédit d’impôt est estimé à 30 % sur le matériel avec un maximum de 200 euros par mètre carré.
    • À titre d’exemple :
      • Pour 10 mètres carrés : vous obtiendrez 600 euros ;
      • Pour 20 mètres carrés : ce sera 1 200 euros.

2- Pour un système hydraulique

    • La surface subventionnée se situe jusqu’à 10 mètres carrés ;
    • Le montant du crédit d’impôt est estimé à 30 % sur le matériel avec un maximum de 400 euros par mètre carré.
    • À titre d’exemple :
      • Pour 10 mètres carrés : vous obtiendrez 1 200 euros ;
      • Pour 20 mètres carrés : ce sera 1 200 euros.

3- La prime autoconsommation

C’est la prime la plus populaire pour l’installation photovoltaïque. Elle varie en fonction de la puissance des panneaux installés, soit :

    • Pour des panneaux ayant une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, le montant de la prime est de 380 euros / kWc ;
    • Pour des panneaux ayant une puissance entre 3 et 9 kWc, le montant de la prime est de 280 euros / kWc ;
    • Pour des panneaux ayant une puissance entre 9 et 36 kWc, le montant de la prime est de 160 euros / kWc ;
    • Pour des panneaux ayant une puissance entre 36 et 100 kWc, le montant de la prime est de 80 euros / kWc.