Comment réussir la rénovation de son parquet ?

Après un certain moment d’utilisation, le parquet comme la plupart des revêtements décoratifs se fatigue et réclame une rénovation. C’est pourquoi, en dehors du fait de l’entretenir régulièrement, il est important de connaître les techniques de rénovation qui lui sont appropriées. Comment réussir alors une rénovation de parquet ?

La vérification et le nettoyage du parquet

Le nettoyage se fait de deux manières différentes en fonction de l’état du parquet à rénover.

Cas d’un parquet sol propre

Cette opération se réalise essentiellement en trois étapes. Dans un premier temps, il faut vider la pièce de tous les meubles qu’elle contient. Ensuite, il faudra enfoncer les clous qui ressortent ou les remplacer par des neufs s’ils sont rouillés. En dernier lieu, il faudra refermer les trous avec du mastic à bois.

Cas d’un parquet fissuré

Une fois les parties fissurées détectées, il faudra prévoir un mastic spécial. Ce mastic est composé d’une résine et d’un durcisseur. Ensuite, il faudra l’étaler avec une spatule sur toutes les fissures. Troisièmement, il faudra lisser la préparation en ponçant le mastic avec un papier abrasif à grain moyen ou fin.

Contrairement à la première, cette opération est un peu plus délicate. C’est pourquoi il est conseillé de la confier à un professionnel expérimenté en rénovation comme DA SILVA CHRISTOPHE.

Comment resserrer les lames d’un parquet ?

Après quelque temps d’utilisation, les lames de parquet peuvent s’écarter les unes des autres. Pour une rénovation de parquet de ce genre, il faut utiliser des morceaux de bois et des flipots. Il faut qu’ils soient légèrement plus larges que la largeur de la fente à boucher mais aussi d’une même longueur.

Une fois que ces outils sont prêts, il faudra suivre le processus suivant :

  • Nettoyer l’intérieur de la fissure ;
  • Appliquer de la colle vinylique à l’intérieur ;
  • Placer le flipot sur toute sa longueur ;
  • Nettoyer la colle qui déborde ;
  • Raboter le flipot puis le poncer ;

Le remplacement d’une lame de parquet cloué

Lorsque le parquet est trop abîmé, la meilleure solution est de remplacer les lames affectées.

Les préliminaires à faire

En premier lieu, il faudra acheter de nouvelles lames de mêmes épaisseurs et de mêmes longueurs que celles abîmées. Ensuite, il s’agira de repérer les lambourdes autour de la zone endommagée. Après cette étape, il faudra perforer la lame du milieu.

À partir de ce trou, il faudra scier la lame du parquet stratifié à changer dans les deux différents sens. Par la suite, il faudra perforer les extrémités du trait de scie sans toucher aux lambourdes. L’avant dernière étape consiste à scier la lame dans sa largeur, perpendiculairement le long de chacune des lambourdes.

La dernière tâche préliminaire consiste à enlever la lame à partir de son centre.

La mise en place d’une nouvelle lame

Après les tâches préliminaires, il faudra passer à la pose proprement dite. Cette opération se déroule en 6 phases qui constituent en même temps les étapes à suivre.

  • Visser un tasseau sur chaque lambourde de manière à ce qu’ils arrivent à fleur du parquet
  • Découper la lame de parquet à la bonne longueur et retirer la languette inférieure de la partie femelle
  • Encoller le dessus des tasseaux et faire glisser la partie mâle de la nouvelle lame dans la partie femelle de l’ancienne
  • Mettre en place la lame neuve
  • Enlever les têtes avec un chasse-clou
  • Poncer la pâte avec un papier abrasif fin après 48h.

Le ponçage du parquet

Le ponçage se fait de différentes manières. Il peut être fait en deux temps ou des bords vers l’intérieur.  En ce qui concerne le ponçage à deux temps, il faut prévoir un masque anti-poussière ainsi qu’une bordeuse avec un disque à grain moyen.

Pour ce qui est du second mode de ponçage, il est conseillé d’utiliser pour le reste de la pièce une ponceuse à parquet. Elle est disponible sur le marché à un coût très abordable. Ensuite, il faudra utiliser un disque abrasif gros grain ou moyen, selon l’état d’encrassement du parquet.