Quels sont les travaux pris en charge par l’ANAH en 2022 ?

En France, certains travaux bénéficient d’une prise en charge par des établissements publics octroyés par l’État Français. Parmi ces derniers figure l’ANAH qui propose des aides financières aux propriétaires bailleurs et aux occupants d’un bien immobilier. Quels sont les travaux pris en charge par cet établissement pour l’année 2022 ? Réponse dans l’article.

Les travaux éligibles à l’aide de l’ANAH

Dans le cadre de sa mission, l’ANAH aide à financer des travaux qui visent à améliorer la performance énergétique d’une habitation. Entre autres, la prise en charge s’applique sur les :

– Travaux de toiture :

Les propriétaires bailleurs et les occupants d’un logement peuvent bénéficier d’une aide financière dans le cas où ils souhaiteraient effectuer des travaux de charpente et de couverture. La prise en charge s’applique, notamment, pour des travaux d’isolation, car ces derniers aident à lutter contre les déperditions thermiques, donc à améliorer la performance énergétique d’un logement.

– Travaux d’isolation intérieure et extérieure :

L’ANAH finance aussi les travaux d’isolation intérieure et extérieure (doublage de façade, pose d’un isolant thermique, isolation des parois opaques…). Ceux-ci sont, en effet, en faveur des économies d’énergie et du développement durable.

– Travaux d’aménagement intérieur :

Les propriétaires et locataires d’un bâtiment ont droit aux aides de l’ANAH lorsqu’ils souhaitent aménager l’intérieur de leur maison. Toutefois, la prise en charge s’applique si les travaux sont relatifs à l’amélioration énergétique de la bâtisse (exemple : mise en place de dispositifs de contrôle des dépenses d’eau comme la gouttière, le compteur et la robinetterie.

– Travaux d’installation d’appareils énergétiques :

L’installation des appareils de chauffage et de production d’eau chaude (climatiseur, chauffe-eau, chaudière…) est éligible à l’aide financière de l’ANAH. Ces équipements sont conformes à la réglementation thermique en vigueur. La pose des appareils de production d’énergie décentralisée, comme les panneaux photovoltaïques, permet aussi de bénéficier d’une aide financière venant de l’ANAH. Néanmoins, celle-ci n’est éligible que si l’appareil est destiné à un usage domestique.

– Travaux d’installation de menuiseries extérieures :

La pose de menuiseries dans le cadre d’une amélioration du confort thermique ou de l’isolation acoustique fait l’objet d’une aide financière.

Les conditions pour être éligible

Pour être éligible aux aides de l’ANAH, voici les critères à respecter :

– Le logement a été construit depuis 15 ans au moins et doit être la résidence principale du demandeur ;

– Le demandeur doit occuper la maison pendant une période de 6 ans au moins suite à la demande de prise en charge ;

– Le montant des travaux à réaliser est de 1 500 euros environ ;

– Les travaux n’ont pas encore commencé (avant la demande de l’aide) et ils sont réalisés par des professionnels qualifiés RGE. À savoir que l’auto-réhabilitation accompagnée n’est pas concernée ;

– Le demandeur n’a pas effectué une demande de PTZ (Prêt à taux zéro) durant les 5 dernières années ;

– Le projet ne concerne pas la décoration.

Les aides de l’ANAH

Pour les propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement, l’ANAH leur accorde :

MaPrimeRénov’ : elle concerne les travaux de rénovation énergétique et de grande envergure comme l’isolation et l’installation de système de chauffage.

Habiter mieux sérénité (anciennement connue sous le nom de MaPrimeRénov’ Sérénité) : elle s’applique aux travaux de rénovation en général (salle de bains, cuisine…).

MaPrimeRénov’ Copropriétés : elle est éligible aux travaux réalisés dans les immeubles en copropriété.

Il faut savoir que les aides de l’ANAH peuvent être cumulées avec d’autres aides financières (mais sous certaines conditions), telles que :

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;

– La TVA à taux réduit ;

– Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique(CITE) ;

Les aides de caisse retraite ;

– Les subventions des collectivités locales ;

L’écochèque logement ;

L’exonération de la taxe foncière…

Il faut savoir que la demande d’aide peut être refusée dans le cas où les conditions ne seraient respectées.