Chaudière à gaz : comment puis-je savoir si j’ai fait le bon choix ?

La chaudière à gaz répond à une multitude de besoins physiologiques. Que ce soit pour cuisiner, pour se réchauffer ou pour se doucher, des millions de populations optent pour le gaz naturel comme source d’énergie. Mais avant d’installer ce type d’équipement, il convient de définir en amont les réels besoins à pourvoir pour éviter les surprises et vous épargner des dépenses inutiles. Il existe actuellement sur le marché plusieurs types de chaudières à gaz adaptés aux différentes caractéristiques de logements et aux priorités. Mais comment faire le bon choix ?

La chaudière à gaz à basse température

Quoi que puissent dire les fournisseurs de chaudière à gaz, ne vous laissez pas berner pas les bons arguments de vente. Chaque modèle de chaudière répond essentiellement à un propre besoin, c’est d’ailleurs ce que vous devez déterminer avant d’en acheter une. La chaudière à gaz à basse température se distingue des chaudières classiques. Elle fait partie du type de chaudière le plus recommandé. Ce qui la caractérise, c’est son côté économique. En effet, la chaudière à gaz à basse température ne chauffe pas l’eau à une température très élevée. Les radiateurs fonctionnent à moins de 50°C si les radiateurs traditionnels chauffent l’eau à plus de 70°C. C’est un écart assez considérable pour une température d’une chaudière. De ce fait, cette faible température de l’eau dans le circuit permet de consommer moins d’énergie, et de disposer d’un système de chauffage qui répond aux besoins réels.

La chaudière à gaz à condensation

Les avantages de la chaudière à gaz à condensation se retrouvent dans son côté intelligent qui récupère les fumées dégagées pendant le fonctionnement. Il va ensuite les réutiliser en les refroidissant pour créer et condenser de la vapeur d’eau. C’est le grand atout qui différencie la chaudière à condensation de celle à basse température. Bien entendu, le confort n’est pas le seul impacté par ce fonctionnement. Votre facture aussi bénéficie de cet avantage, pourvu que le système de récupération des fumées de la chaudière à gaz à condensation permet une utilisation optimale de l’énergie thermique. Rien ne se perd et tout se transforme, toute la chaleur fournie est réutilisée.

La chaudière à gaz hybride

La chaudière à gaz hybride répond à besoin très spécifique. Elle n’est conseillée qu’aux ménages qui ont déjà entamé ou souhaitent accélérer leur transition énergétique. Elle est d’ailleurs la plus exigeante parmi tous les modèles. Ce type de chaudière à gaz requiert deux technologies différentes : une chaudière à gaz à condensation et une pompe à chaleur. Mais ses avantages sont très intéressants. La chaudière à gaz hybride permet de déterminer le poids de chaque technologie dans la diffusion de chaleur et de les alterner en fonction des besoins et de la période de l’année. Malgré cela, elle reste très économe et très écologique. Dans le cas d’une utilisation judicieuse, la chaudière peut réduire votre facture de chauffage de 60 %.

Les chaudières à gaz électrogène

Tout comme la chaudière à gaz hybride, ce type de chaudière demande également deux appareils : une chaudière à gaz à condensation et un moteur. Mais dites-vous bien que ce genre d’exigence doit certainement répondre à un bénéfice très satisfaisant. En effet, ce dernier met en mouvement un alternateur qui convertit l’énergie de l’eau chauffée en électricité. De ce fait, vous pouvez vous dire qu’une chaudière à gaz peut actuellement produire de l’électricité. Il vous suffit juste de répondre à ses recommandations. Dès lors, vous pouvez alimenter vos appareils avec l’énergie obtenue, ou encore vendre l’énergie à un fournisseur. À l’instar de la chaudière hybride, vous pouvez réaliser jusqu’à 60 % d’économies avec ce type de chaudière à gaz comparé à un modèle classique.